A LA UNE

Khaled Tebboune le mouton noir de la presse à clic

Khaled Tebboune le mouton noir de la presse à clic Depuis son arrestation dans l’affaire « El Boucher » pour un crime qui n’a jamais été prouvé, et pour le quel il a été jugé et innocenté, Khaled Tebboune le fils du président est devenu le sujet principal des médias à sensations qui cherchent un « monstre » pour leurs histoires à la Disneyland. Tantôt on trouve Khaled Tebboune dans une histoire avec les turcs , le lendemain il change de continent et voilà qu’il devient le conseiller principal des coréens du sud pour des marchés de hautes technologies, une semaine après le même Khaled est en Italie pour une affaire de gaz et même dans l’armement les guingois de la presse à clic n’hésite pas à le citer. On demande bien si ce monsieur Khaled a le temps pour dormir vu qu’il est sur tous ces fronts La dernière vient de Abou Semmar , sachant qu’il a des bon relations avec l’ancien président directeur général de la sonatrach , abdelmoumen Ouled Kadour aujourd’hui en prison , Semmar est connu pour être un ennemi juré de l’actuel président directeur général Toufik Hakkar , il n’hésite pas à le désavouer en toute occasion même lorsque Hakkar réalise des bons résultats , mais l’ennemi de mon ami est mon ennemi selon la formule des intérêts Cette fois pour tirer sur Hakkar toufik, Semmar n’a pas trouvé mieux que Khaled Tebboune, bien sûr qui mieux peut attirer l’intention que le fils du président et pas n’importe quel fils , non, celui que les algériens connaissent le mieux et pour la simple raison la Issaba de l’ancien général major Belkessir , aujourd’hui en fuite , l’a utilisé afin de nuire l’actuel président et satisfaire les désirs des Hadad and-co Le reste c’est les YouTubeurs qui reprennent la même chanson avec des rythmes différents. Pauvre Khaled , on ne pense pas qu’il vivra pas tranquille tant que son père est président, même s’il reste cloîtrer chez lui toute la journée.
Saïd Hadad
Open photo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page