A LA UNE
A la Une

Ils font appel au président de la république

Ils font appel au président de la république
Protesta des journalistes
et travailleurs du quotidien Ech.chaab contre le PDG.
Pour la seconde fois en l’espace de quelques jours les journalistes et travailleurs du quotidien arabophone Ech.chaab ont observé un mouvement de protestation devant le siège du journal où ils ont dénoncé à coup de slogans et revendications “ les dépassements et abus du PDG. Mustapha Hamissi ». Et demandent son.depart lui et le rédacteur en chef said benayad.
Dans une longue lettre adressée au président.de la république M. Abdelmadjid Teboune les journalistes et travailleus du quotidien ont exprimé leurs ras le bol des agissements irresponsables et abusif, ainsi que les décisions basées sur le régionalisme et le favoritisme que prend et applique le PDG depuis sa nomination à la tête de l’entreprise le 1et juin 22020.
Ainsi clame à qui veut entendre que lentreprise echaab est passé de Spa au statut de Group “, justifiant de par cela les décisions aléatoires et les projets peu réfléchis entrepris depuis son arrivée au détriment de la santé financière et de la stabilité de l’entreprise. Depuis son arrivée il s’acharne à détruire la version.papier du journal.que l’entreprise evite depuis 1962. Et au noms de ses investissements non réfléchis et sans aucummnes études de marché de faisabilité projection futuriste et impact Il a commencé la dégradation.programee du journal en.commencant par exalter et marginaliser les journalistes et garde.
Le PDG a créé 7 sites électroniques et 4 revues sans études en alourdissant de la sorte les dépenses de l’entreprise par le recrutement permanisation et promotions en moins dune année de ceux qu’ils a recruté.
Les protestataires tiennent à préciser qu’ils ne sont en aucun cas à l’encontre ni de nouveaux projets ni.de nouvelles recrus. Et la preuve est qu’ils ont contribuer des lx depart àu lancement et mise sur rails des dits projets. Cependant ils dénoncent le refus du PDG à accorder aux anciens journalistes cadres et travailleurs le.droit de réactualiser leurs salaires et de promotions. Ils denoncent aussi le fait que de pdg na pas payer depuis un ans les diffuseurs et l’la imprimerie et continue à alourdir l’entreprise par les dettes d’impression des magazines qui restent entassés en.grande nombres faute de diffusion. le refus du pdg de payer les diffusions et décisions du pgtout en son arrivée il s’ atteldestrucdegradation. Parmi les revendications du personnel d’ Ech.chaab l’exclusion du quotidien.version.papier de tous les projets d investissement et de modernisation pire que cela les décisions prises par le pdg et appliquer par le rédacteur en.chef ont été à l’origine de la dégradation total du contenu et du niveau rédactionnel.cela après avoir écarter les compétences des postes clés.
Parmi les revendications des protestataires il.ya lieu de retenir que le PDG s’amuse a louer des locaux dont celui de la maison de la presse ou il voulait délocaliser le journal et.que devant le refus des travailleurs de s’exécuter s’est installer lui et le nouveau personnel recruter pour les sites et magazines. Cela en refusant de restaurer le siège du journal.ou les locaux sont insalubre.alors qui.a dépenser largent de l’entreprise pour rénover le siège de la maison de la presse et celui de la place Emir Abdelkader quil.a louer pour le fameux projet du centre d’ etudes stratégiques.
Aussi, les protestataires dénoncent la gestion basee sur le régionalisme et le copinage et la politique de deux pousse deux mesures qui empoisonne chaque jour le climat de travail pire encore le harcèlement moral, la marginalisation dont sont victime les anciens journalistes et les correspondants permanents.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page