Uncategorized

Sauver le FLN de la cassure ou sauver Badji ?

Pour de très nombreux militants l’éclatement et l’érosion du FLN, qui n’a rien à avoir avec le FLN authentique date de l’ère Belkhadem.
Au sein du vieux parti, on semble ne pas retenir les leçons. On ne peut pas continuer à gérer le parti comme si rien ne s’était passé un 22 février 2019 et un 19 décembre 2019. Ce n’est pas un bon signal envoyé, ni aux militants dépités par les choix faits lors de la dernière présidentielle, ni au peuple algérien.
Le très peux charismatique secrétaire général du FLN, qui a la bonne grâce de certains journalistes marocains travaillants dans des chaînes arabes, n’est pas apte à convaincre son propre électorat. Comment peut-il le faire lorsque au sein de sa formation des voix s’élèvent, non pas pour dire qu’elles auraient préfères que ça change plus vite ou mieux, mais pour dire qu’elles ne sont pas d’accord sur le sens même de la politique menée par Badji et ses copains.
Les locales en vue, les militants du FLN s’inquiètent, qui redoutent une autre déconvenue qui condamnerait le FLN à la cassure. Qui veut tuer le parti de la Révolution en voulant sauver le mauvais soldat Badji

Tinhinen

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page