Uncategorized

Makri et le MSP de flop en flop…

 

Abderrazak Makri est un habitué des queues de classement. Dernier partout. Politiquement, lui et son parti chutent drastiquement depuis belle lurette.


Lors des dernières législatives, il a connu le pire résultat depuis le début du multipartisme. Avec un taux de participation un peu plus élevé, son piètre score serait divisé par deux.
La mauvaise passe traversée actuellement par les partis islamistes y est sans doute pour beaucoup. Il y a aussi le manque de visibilité du parti sous la houlette de son président qui a toujours privilégié son confort matériel et morale.
Lors du vote de confiance au programme du gouvernement Benabderhman, son groupe parlementaire n’est pas parvenu à faire entendre sa voix dans un hémicycle en phase avec le projet de l’Algérie nouvelle. Désormais, Makri qui avait fait des pieds et des mains pour que la Issaba prolonge le mandat du président déchu d’une année à la place du cinquième mandat, n’a plus droit de cité, particulièrement, depuis qu’il a prêté allégeance aux génocidaires talibans, ces ennemis de la vie.

Tinhinen

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page