Uncategorized

Ce populisme qui nous étouffe

 

Un demi milliard de dollars, c’est la cagnotte qui passe de l’économie algérienne au voisin de l’ouest sous forme de transfert illégal en empruntant la voie du marché parallèle des devises .

Avec plus de 350.000 marocains qui travaillent majoritairement dans le secteur du bâtiment sans permis d’établissement légal en Algérie ni autorisation de travail.

Cette communauté « tolérée » par le devoir de la fraternité alimente les caisses d’un palais qui nous considère comme ennemi et n’hésite pas à menacer notre unité nationale, pire il invite nos ennemis traditionnels pour leur donner une occasion inespérée d’être plus proche de nos frontières.

Certes l’Algérie a toujours été généreuse et accueillante des peuples frères et amis, mais cette fois le problème ne se limite pas à l’assiette du pauvre, cette main d’œuvre travaillant sans payer les charges sociales , ni aucun impôts sur son revenu profitant de tous les produits et services subventionnés par l’état algérien.

Il est loin de nous l’idée de renvoyer qui ce soit , mais le bon sens impose une gestion rationnelle et équitable. L’Algérie ne peux plus se permettre de laisser son économie alimenter celle d’un pouvoir hostile et menaçant

A bon entendeur

Jobran

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page