A LA UNEMAGHREB

Sources: Bin Zayed a persuadé le roi du Maroc de normaliser les relations avec Israël avant l’arrivée de Biden

Des sources ont révélé que la décision du Maroc de rétablir les contacts avec Israël et de normaliser ses relations avec lui a pris un an et demi, et est intervenue après les conseils du prince héritier d’Abu Dhabi, le cheikh «Mohammed bin Zayed».

Les sources ont déclaré que « Bin Zayed » avait convaincu son ami, le monarque marocain, le roi « Mohammed VI », de normaliser les relations avec Israël en échange d’une reconnaissance américaine de la souveraineté de Rabat sur le Sahara occidental.

Bin Zayed a expliqué sa position selon laquelle « la reconnaissance du Sahara occidental est impossible avec le président américain élu, Joe Biden ».
Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, a également donné sa bénédiction pour le déménagement, selon ce qui a été révélé par la presse hébraïque.

Les sources ont révélé qu’une réunion a eu lieu lors des réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies, en septembre 2018, au cours de laquelle le Premier ministre israélien, «Benjamin Netanyahu», a secrètement rencontré le ministre marocain des Affaires étrangères, «Nasser Bourita».

Les sources ont souligné que depuis lors, « Meir Ben Shabat » conseiller de « Netanyahu », « Yarif El-Baz », l’homme d’affaires juif marocain, « Jared Kushner » conseiller du président américain « Donald Trump », et un conseiller du monarque marocain, « André Azoulay », ont joué un rôle Indispensable dans les réunions secrètes, et pour ouvrir la voie, au cours de la dernière période.

Les sources ont révélé que l’affaire était terminée, et le Maroc et Israël ont annoncé, jeudi, la normalisation des relations entre eux sous les auspices du président américain «Donald Trump», en échange de la reconnaissance de ce dernier, qui s’apprête à quitter la Maison Blanche, de l’autorité de Rabat sur le Sahara occidental.

Le Maroc et Israël ont entamé des relations de bas niveau en 1993 après la conclusion de l’accord « d’Oslo », mais Rabat les a gelées après le déclenchement du soulèvement palestinien, en particulier en 2002.

Et en annonçant la normalisation, le Maroc sera le seul pays du Maghreb à avoir des relations avec Israël après que la Mauritanie a coupé ses liens avec Tel Aviv en 2010, ce qui est considéré comme une percée israélienne pour la région du Maghreb arabe.

Le Maroc deviendra également le quatrième pays arabe à signer un accord de normalisation ou à accepter une normalisation avec Israël au cours de l’année 2020. Après que les EAU et Bahreïn ont signé deux accords de normalisation le 15 septembre dernier, et le Soudan a annoncé, le 23 octobre, l’approbation de la normalisation, laissant la responsabilité de conclure un accord à cet égard au prochain Conseil législatif (pas encore élu).

Ce faisant, ces quatre pays rejoindront deux pays arabes qui ont signé des accords de paix avec Israël, à savoir la Jordanie (1994) et l’Égypte (1979).

source:https://elportaldiplomatico.com/

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page