A LA UNEALGERIE

Sahara occidental: la réinscription de la question sahraouie à l’agenda de l’UA est un « réel acquis »

ALGER- L’ambassadeur de la RASD, Abdelkader Taleb Omar a affirmé, mercredi, que la réinscription de la question sahraouie à l’agenda du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) « est un réel acquis pour la question sahraoui et un autre coup dur pour l’occupation marocaine et ses alliés », soulignant que « l’Afrique est devant un véritable examen en ce qui concerne le respect de la légalité ».

Dans une déclaration à l’APS, en marge de sa rencontre avec l’Observatoire de veille pour les droits de l’Homme et les causes justes, M. Abdelkader Taleb Omar a souligné que la réinscription de la question sahraouie dans l’agenda du CPS, après l’adoption de la proposition du Lesotho relancera le débat autour de cette question dans le cadre des lois de l’UA, lesquelles stipulent le respect des frontières héritées au lendemain de l’indépendance.

« Le régime marocain œuvre depuis son retour à l’UA à entraver les positions vitales de l’organisation, en confiant exclusivement le processus de règlement au mécanisme de la Troïka », a-t-il relevé.

Et d’ajouter : «ce mécanisme africain presque mort-né a connu un échec cuisant, pis encore il a obstrué la dynamique l’efficacité de l’UA, d’autant qu’il n’a pas affiché de position depuis sa création en 2018». «La relance de la question sahraouie sur le plan régional constitue un réel acquis pour notre cause et un échec flagrant pour les desseins marocains», a-t-il soutenu.

Selon le diplomate sahraoui, les développements de la situation ont clairement démontré les visées cachées du Maroc derrière le recours à la Troïka, sous-tendant «à empêcher l’UA d’assumer ses responsabilités et de contribuer au processus de règlement onusien », ajoutant que «le régime du Makhzen œuvre à maintenir la question au niveau du Conseil de sécurité international pour protéger la France».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page