ALGERIEMAGHREB

Sahara occidental: éliminer les obstacles entravant les efforts internationaux pour l’organisation du référendum d’autodétermination

ALGER – Le député à l’Assemblée populaire nationale (APN) et membre du Groupe consultatif de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent à l’Union interparlementaire (UIP), Seddik Chihab, a évoqué mercredi lors d’une conférence virtuelle, la situation au Sahara Occidental ainsi que les séquelles sans précédent de la crise sanitaire sur la région du Sahel, a indiqué jeudi un communiqué de la chambre basse.

Evoquant les opérations de paix conduites par l’ONU dans diverses régions du monde, M. Chihab a insisté, lors de sa participation aux travaux d’une conférence virtuelle organisée par le bureau de l’Union internationale à New York en partenariat avec les Nations Unies, sur « l’impératif de revoir, à l’avenir, la stratégie de paix concernant le Sahara Occidental, désormais ciblé en raison de la rupture de l’accord du cessez-le-feu, signé entre les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc tout en éliminant les obstacles entravant les efforts internationaux, dirigés par l’ONU sous la supervision de la Minurso pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au profit du peuple sahraoui, souligne la même source.

Après avoir rappelé la mission de l’ONU consistant en la garantie d’une solution pacifique équitable, le député a indiqué qu’en date du 13 novembre 2020 « l’accord du cessez le feu a été violé par le Royaume marocain qui a mené des opérations militaires dans la région d’El Guerguerat ce qui menace toute la région ».

Par ailleurs, M. Chihab a mis en avant « les opérations lancées par l’ONU en vue de préserver la paix au Mali via la mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) depuis le 25 avril 2013″, rappelant « la situation sécuritaire, humanitaire et sanitaire dégradée dans la région du Sahel aggravée par la pandémie », une situation, a-t-il dit, qui menace « la construction de la paix dans la région où les séquelles du nouveau coronavirus ont impacté les efforts menés par plusieurs parties prenantes dans ce dossier ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page